La vie à la retraite

Les Canadiens vivent plus longtemps que jamais et, de nos jours, la vision de la retraite et toutes les conditions qui s’y rattachent diffèrent beaucoup de ce qu’elles étaient il y a 30 ou 40 ans. Le Canadien moyen qui atteint l’âge de 65 ans en 2013 peut s’attendre à vivre jusqu’à 87 ans, ce qui représente environ 5 ans de plus que l’espérance de vie du Canadien moyen qui a eu 65 ans en 1970.

Cela veut dire, pour de nombreux retraités, qu’il faudra étaler l’épargne-retraite accumulée sur une plus longue durée de vie que leurs parents et leurs grands-parents. Pour y parvenir plus facilement, vous pouvez prendre diverses mesures. Une bonne façon de commencer est de vous assurer que vous utilisez le plus judicieusement possible les prestations de pension publique, les crédits d’impôt et d’autres prestations et rabais qui vous sont offerts.

Certes, il y a de nombreuses façons de vivre sa retraite, et la retraite passe souvent par différentes phases. Certains Canadiens repoussent leur départ à la retraite; d’autres choisissent une retraite partielle, et d’autres encore décident de retourner travailler après avoir pris leur retraite. De nombreux Canadiens travaillent tout en percevant des prestations de pension publique; d’autres repoussent le moment de toucher ces prestations même après avoir arrêté de travailler. Certains vivent leur retraite chez eux; d’autres la prennent à l’étranger.

Lorsque vous arrêtez de travailler, votre revenu après impôt sera sans doute moins élevé, c’est pourquoi il est important d’établir un budget, de suivre de près vos dépenses et de prévoir les imprévus. Un revenu moins élevé à la retraite, cela veut dire plus de difficultés à faire face aux urgences et aux imprévus, à moins de mettre de l’argent de côté à titre de prévoyance. Des événements imprévus peuvent avoir une incidence sur vos finances, comme la maladie et l’invalidité, mais aussi le décès du conjoint ou de nouvelles conditions de logement au fil du vieillissement.

Par ailleurs, les aînés sont souvent la cible d’actes d’exploitation financière et de fraude. Par conséquent, vous devez apprendre à reconnaître les signes de fraude et d’exploitation financière et à vous protéger contre ces risques. C’est aussi une bonne idée de vous préparer à une éventuelle perte d’autonomie, qui vous rendrait inapte à gérer vos affaires financières, et même de préparer vos finances avant votre décès.

Les Canadiens s’y prennent de diverses façons pour gérer les défis que pose la vie à la retraite, mais aussi les occasions qu’elle procure. C’est à vous de choisir les approches qui vous conviennent le mieux. Et quelle que soit votre approche, il est fort probable que vos besoins financiers et vos priorités soient différents à cette nouvelle étape de votre vie. Consultez Travailler avec un planificateur ou un conseiller financier pour en savoir plus.

Au début de votre retraite, prenez le temps d’examiner vos arrangements financiers pour vous assurer qu’ils répondent à vos besoins, et mettez-les à jour régulièrement en fonction de l’évolution de ceux-ci tout au long de votre retraite.

Utilisez les liens fournis ci-dessous pour en savoir plus.

Ressources connexes