Documents d'information : Vers l'adoption d'une stratégie nationale pour la littératie financière, Étape 1 : Renforcer la littératie financière des aînés

Table: SharePoint
Table: SharePoint

La littératie financière est une compétence de vie essentielle pour tous les Canadiens. À cette étape de leur vie, les aînés et les personnes approchant de l’âge de la retraite font souvent face à des défis financiers qui leur sont propres. Peu importe qu’ils travaillent encore, préparent une retraite entière ou partielle, ou soient déjà à la retraite, les aînés sont appelés à prendre des décisions importantes concernant leur argent. Les lacunes en littératie financière ont rendu certains Canadiens âgés vulnérables aux problèmes, qui vont de la difficulté à gérer leurs finances au risque d’être victime de fraude ou d’autres types d’exploitation financière, en passant par l’épuisement de l’épargne-retraite.

Vers l’adoption d’une stratégie nationale pour la littératie financière, Étape 1 : Renforcer la littératie financière des aînés est une ébauche de plan directeur qui fera l’objet de consultations publiques en ligne et de séances de consultation en personne avec des intervenants au début de l’été 2014. On s’attend à ce que la stratégie nationale pour la littératie financière soit dévoilée à l’été 2015.

Consultations : buts et questions

Sous la direction de la chef du développement de la littératie financière, le gouvernement du Canada sollicite le point de vue des divers ordres de gouvernement, des fournisseurs de services financiers, des organismes communautaires et bénévoles, des employeurs et des syndicats, des associations industrielles et professionnelles, des agences de conseil en crédit, des éducateurs et des autres experts. Tous les Canadiens peuvent soumettre des commentaires sur les moyens de promouvoir la littératie financière des aînés et des personnes qui approchent de cette étape de leur vie.

Le plan directeur propose quatre buts qui sont essentiels à la promotion de la littératie financière des aînés au Canada. Pour chacun d’eux, le gouvernement a dressé une liste de questions sur lesquelles il aimerait avoir l’opinion des particuliers et des intervenants. Les voici :

  • But 1 : Amener davantage de Canadiens à se préparer financièrement pour leurs vieux jours
    • Question: Quels obstacles et quels facteurs dissuasifs empêchent les Canadiens de se préparer financièrement pour leurs vieux jours?
    • Question : Quels outils et quelles mesures incitatives pourraient être utilisés afin de motiver un plus grand nombre de Canadiens à se préparer financièrement pour leurs vieux jours? 
  • But 2 : Donner aux aînés les moyens de planifier et de gérer leurs affaires financières
    • Question : En tant qu’aîné d’aujourd’hui ou de demain, pouvez-vous donner des exemples des types de documents, d’outils, de services, d’information et de programmes que vous aimeriez avoir à votre disposition pour mieux planifier et gérer vos finances personnelles?
    • Question : Comment aimeriez-vous accéder à ces ressources et services?
  • But 3 : Mieux faire comprendre les prestations publiques aux aînés
    • Question : Quels seraient les moyens les plus efficaces (par exemple, le courrier, la publicité, Internet et les services en personne) pour vous aider, en tant qu’aîné d’aujourd’hui ou de demain, à comprendre le système de pensions publiques et les prestations auxquelles vous avez droit?
  • But 4 : Offrir d’autres outils pour lutter contre l’exploitation financière des aînés
    • Question : Quels sont les outils que vous aimeriez avoir à votre disposition pour éviter de devenir victime d’exploitation financière?
    • Question: Comment les gouvernements et d’autres intervenants peuvent-ils accroître la sensibilisation à l’exploitation financière?

Protéger les aînés du pays

L’amélioration de la littératie financière des aînés et des personnes approchant de l’âge de la retraite est une étape importante pour aider ce segment de la population canadienne à se préparer en vue des défis financiers qui les attendent. Par ailleurs, cette étape favorisera leur bien-être général et aura une influence positive sur l’économie dans son ensemble.

Le gouvernement du Canada a déjà pris d’autres mesures pour défendre les droits des aînés dont l’adoption de la Loi sur la protection des personnes âgées au Canada en décembre 2012. Il a également élaboré des produits d’information pour la lutte contre les mauvais traitements envers les aînés, qui se trouvent sur aînés.gc.ca. De plus, il a élaboré un ensemble de documents pour aider les personnes approchant de l’âge de la retraite à s’y préparer et les aînés à gérer leurs finances durant leur retraite. On trouvera des renseignements offerts par l’Agence de la consommation financière du Canada (ACFC) sur des évènements importants de la vie comme la planification de sa retraite et la vie à la retraite sur le site sinformercestpayant.gc.ca.

Chef de la littératie financière

Le mandat de la chef du développement de la littératie financière consiste à collaborer avec les intervenants et à coordonner les initiatives qui contribuent à accroître la littératie financière des Canadiens et à appuyer ces initiatives. La fonction de chef du développement de la littératie financière a été créée par la Loi sur le chef du développement de la littératie financière en mars 2013. Jane Rooney a été nommée en tant que toute première chef du développement de la littératie financière du Canada le 15 avril 2014.

L’ACFC et la littératie financière

L’ACFC a été créée en 2001 pour protéger et éduquer les consommateurs de services financiers. Parallèlement à sa fonction de surveillance réglementaire des institutions financières, l’ACFC a été chargée d’améliorer la capacité des Canadiens à comprendre le secteur financier ainsi que ses produits et ses services.

Conscient du besoin d’accroître les connaissances financières des consommateurs canadiens pour qu’ils prennent de meilleures décisions dans ce domaine, le gouvernement du Canada a élargi le mandat de l’ACFC en 2007 pour y inclure officiellement la littératie financière. En 2009, le Groupe de travail sur la littératie financière du Canada a parcouru le pays pour rencontrer les intervenants, écouter ce qu’ils avaient à dire et apprendre de leurs expériences.

L’ACFC offre de nombreuses fiches-conseils ainsi que des outils en ligne pour accroître les connaissances des consommateurs sur les questions d’argent. L’Agence a aussi adopté une approche fondée sur les évènements importants de la vie pour aborder les situations financières courantes dans lesquelles se trouveront les Canadiens au fil de leur vie. De plus, trois programmes éducatifs offerts en ligne ont été créés : La Zone pour les jeunes et les enseignants, Finances personnelles: notions de base pour les jeunes adultes et Vos outils financiers pour les adultes.

En mars 2013, la Loi sur le chef du développement de la littératie financière (le projet de loi C­28), qui prévoyait la nomination d’un chef du développement de la littératie financière à l’ACFC, a reçu la sanction royale, ce qui donnait suite à la première recommandation du Groupe de travail sur la littératie financière.